Comment soulager le mal de dos par la médecine douce ?

Les causes de la lombalgie ou le mal de dos sont nombreuses : port de charge lourde, faux mouvement, mauvaise posture (au volant, au bureau…) ou encore le stress. Cette pathologie est souvent difficile à soigner et parfois les calmants et les antalgiques ne suffisent pas toujours pour venir à bout des douleurs. D’où l’importance de la médecine douce pour traiter le mal de dos. Pour plus de précision, cet article fait le point sur les différents traitements à prendre en compte pour traiter les douleurs dorsales sans recourir aux médicaments.

La lombalgie : Les solutions douces les plus efficaces

 L’ostéopathie

Cette solution douce est très efficace pour le traitement des maux de dos. Cette méthode vise à détecter les origines causant les douleurs dorsales. Une fois le mal identifié, le traitement consiste pour le praticien à exercer des pressions, à divers endroits du corps afin de décontracter les muscles et assouplir les articulations. L’objectif étant de se débarrasser des différents maux et de rétablir le bon fonctionnement du corps.

La chiropraxie

Pour traiter les douleurs dorsales, la chiropraxie vise principalement la colonne vertébrale. L’objectif est de remettre en place, par des gestes très précis, la colonne vertébrale. La chiropraxie est très efficace pour soigner la lombalgie aigüe, la sciatique ou encore la colonne en forme de S. Les migraines, la fatigue, la dépression, le vertige ou encore les problèmes gynécologiques peuvent également être résolus par cette pratique.

La kinésithérapie

Ce traitement est une alternative douce qui se distingue de ces semblables par le fait qu’il permet, non seulement de traiter les douleurs dorsales, mais aussi de prévenir l’apparition des douleurs. Le traitement consiste pour le praticien à détecter les muscles responsables de la douleur et à traiter les maux par des exercices de gymnastique, des étirements, et des exercices respiratoires. Cette solution douce est plus appropriée pour les douleurs sciatiques et la hernie discale. Elle ne permet cependant pas de traiter la déformation de la colonne et les malformations congénitales.

L’acupuncture

Cette alternative consiste pour le praticien à restaurer la bonne circulation des flux énergétiques dans le corps. Pour ce faire, il dispose de petits picots qu’il va placer sur les points d’acupuncture afin de détendre les muscles et de stimuler la circulation sanguine. Pour d’autres praticiens, l’acupuncture peut se faire même sans aiguille en utilisant la pulpe des doigts pour toucher les points d’acupuncture afin d’apaiser les différents maux sur le corps. À côté des douleurs dorsales, cette méthode est aussi très efficace pour le traitement des maux de tête, du stress et de l’anxiété.

La reboutologie

Cette pratique très ancienne consiste pour le praticien à traiter les zones en souffrance en utilisant des mouvements de repositionnement et d’étirement. Cette méthode vise essentiellement les os, les articulations, les tendons, les ligaments et les muscles.

Les plantes médicinales

À côté des pratiques manuelles citées précédemment, la médecine alternative mise également sur les plantes médicinales pour traiter les douleurs dorsales. Pour la lombalgie, les plantes telles que l’ortie, le rhizome de curcuma, la prêle, que ce soit sous forme de tisane ou de teinture mère, sont les plus efficaces.

Les pratiques ésotériques

Bien que moins courante, les pratiques ésotériques sont également proposés pour traiter les maux de dos par la médecine douce. Cette méthode agit principalement sur le psychique du patient afin de se débarrasser des maux sur le corps. Ces pratiques sont entre autres le magnétisme, l’hypnose ou encore la radiesthésie.

La lombalgie : les précautions à prendre

Les solutions douces sont des alternatives efficaces pour soigner des maux de dos. Elles permettent un traitement naturel, loin des médicaments, qui, à la longue, peuvent conduire à d’autres problèmes de santé. Cependant, bien que les médecines douces soient attrayantes, il est recommandé de bien choisir son praticien. En effet, la qualité du soin dépend essentiellement de la qualité du praticien sachant qu’un faux mouvement peut être très dangereux pour la santé.

Néanmoins, il est toujours recommandé de prévenir que guérir, en ce sens, pour éviter les douleurs dorsales et les récidives, il est conseillé d(e) :

  • Se tenir droit sur une chaise ;
  • Adopter la bonne posture devant un ordinateur ou un bureau ;
  • Pratiquer quotidiennement des activités physiques ;
  • Faire des activités d’auto-hypnose pour gérer le stress et les douleurs ;
  • Faire de temps en temps des exercices d’étirement.