Médecine douce : quels professionnels consulter ?

En France, les médecines douces gagnent de plus en plus de terrain. Elles sont actuellement bien connues du grand public. En effet, environ 50 % des Français ont déjà eu recours à ce type de médecine sachant qu’il permet d’avoir une approche différente de la maladie et de s’éloigner de l’approche médicamenteuse habituelle. Mais pour un résultat positif, quels professionnels doit-on consulter ?

Médecine douce, de quoi s’agit-il ?

En général, la médecine douce, également appelée alternative, parallèle, complémentaire, ou non conventionnelle, est l’ensemble des médecines, s’appuyant chacune sur une philosophie particulière, n’utilisant pas des médicaments et des molécules chimiques, pour soigner les patients. En effet, la médecine douce, en excluant l’utilisation de tout produit pharmaceutique, se base, pour ses traitements, exclusivement sur des moyens naturels, tels que, la phytothérapie, la diététique, le massage, le jeûne, l’hygiène de vie, le soleil, l’air pur.

Les domaines concernés par la médecine douce  

Ce type de médecine agit dans un large domaine. En effet, il traite, entre, autres, les maux de tête, les stress, l’anxiété, les phobies, les maux de ventre, les allergies, les problèmes de peau, le mal de dos, l’addiction et l’insomnie. Il peut aussi aider à améliorer le développement personnel d’un individu, et de l’accompagnement des mères et enfants.

Les avantages de la médecine douce

On choisit généralement la médecine douce pour :

  • ses solutions naturelles via des plantes : en phytothérapie, et aromathérapie, les plantes, et les huiles essentielles, sont une des solutions naturelles par excellence pour se passer d’une médication chimique. Elles sont utilisées pour améliorer le sommeil, lutter contre le stress et la dépression, ou encore les problèmes de circulation sanguine ;
  • libérer les énergies afin d’améliorer son bien-être : avec des exercices adaptés, comme le yoga, tai-chi, qi gong, on peut améliorer la souplesse, l’équilibre, le développement musculaire, la concentration, la respiration et procure un bien-être psychologique, ayant des effets sur la qualité du sommeil, la concentration, la gestion du stress et de l’anxiété ;
  • gérer le stress et l’anxiété et améliorer la performance à travers la sophrologie, une formule particulièrement adaptée à tous les âges, ainsi qu’au milieu sportif et en entreprise. Cette dernière est utilisée pour améliorer les performances par la gestion du stress, en apprenant à développer des pensées positives, à mieux respirer, en prenant conscience de son schéma corporel, et en acquérant des techniques permettant de réguler le système nerveux, de gérer ses émotions et de se relaxer pour combattre l’anxiété et les troubles de la concentration.

En bref, ce type de médecine, de façon holistique et humaine, s’adresse tant au corps qu’à l’esprit. En effet, il prend en considération tous les aspects des troubles, causes et effets, qu’ils soient d’ordre psychologique, physiologique, psychosomatique ou environnemental. Il faut noter que ces pratiques sont souvent basées sur des apprentissages pouvant servir pour toute la vie.

Les spécialistes concernés

En France, il y a plus de 6000 praticiens qui revendiquent la maîtrise de la médecine douce. Les professionnels reconnus sont, cependant, bien précis.

     Diététicien

Ce sont des spécialistes compétents pour traiter les problèmes liés aux surpoids, ou pour rétablir une bonne hygiène alimentaire. D’ailleurs, avoir une alimentation équilibrée est essentiel pour réduire les risques de maladies.

     Naturopathes

Ces professionnels sont à consulter pour rompre une mauvaise hygiène de vie en obtenant un suivi plus global. Pour ce faire, ces spécialistes, à la manière d’un coach, aident les patients à rééquilibrer leurs menus, et en conseillant sur l’hygiène de vie à adopter quotidiennement. Un naturopathe utilise souvent la phytothérapie et l’aromathérapie dans son traitement.

     Phytothérapeutes, et Aromathérapeutes

Ces praticiens ont des connaissances précises des plantes et peuvent prescrire des mélanges efficaces pour le traitement d’une maladie bien précise. Pour les aromathérapeutes, les plantes sont souvent utilisées sous forme d’huiles essentielles.

     Ostéopathes

Ces spécialistes interviennent de manière préventive et curative sur certains maux, comme pour soulager une sciatique ou une hernie. Ses méthodes concernent la totalité du corps, grâce à des manipulations physiques, particulièrement précises et très douces, avec des séances limitées. Ces manipulations se concentrent essentiellement sur les os, les muscles et les articulations.

     Fasciathérapeutes

Ces praticiens misent principalement sur le massage pour guérir. En pratiquant des massages très doux, ils permettent l’évacuation du stress, absorbé par les membranes, englobant les organes, tout en les reliant. C’est une technique qui est particulièrement recommandée aux sportifs et aux personnes exposées au stress.

D’autres disciplines existent également telles que la chiropraxie, l’étiopathie, l’acupuncture et le shiatsu. Et enfin, des professionnels qui suggèrent un traitement psychique avec l’hypnose, d’expérience de sensations, perception, pensées ou comportements modifiés pour soigner les patients avec la médecine douce.

Il faut remarquer que parmi celles qui sont répertoriées par l’OMS, certaines alternatives douces sont déjà pratiquées au sein de certains hôpitaux, pour réduire les douleurs, l’anxiété ou même en alternative à l’anesthésie, comme l’hypnose, ou font l’objet de recherches scientifiques. Mais toutes ne sont pas soumises à une réglementation de leur pratique. Ainsi, le recours à un spécialiste en médecine douce ne dispense pas de prendre un avis médical. Du coup, pour ses premiers pas en médecines douces, mieux vaut choisir des méthodes qui sont actuellement, bien connues.