Traitement médicamenteux : pourquoi il faut bien le suivre !

Selon les statistiques, avec sa population qui vieillit de plus en plus, la France est devenue l’un des pays les plus consommateurs de médicament, surtout en Europe, avec une moyenne annuelle de 50 boîtes de médicament par habitant. Ainsi, cette situation révèle l’importance et le rôle des substances médicamenteuses, et les traitements médicamenteux, dans la société dite moderne. Et pourtant, parfois, les médicaments ne font pas que soigner. En effet, les effets secondaires et indésirables existent bel et bien, et la réaction du corps face à certains médicaments est inenvisageable. D’où l’utilité du suivi médical, mais pourquoi ?

Les signes d’une mauvaise observance thérapeutique

La mauvaise observance d’un traitement médicamenteux se manifeste, entre, autres, par l(e) :

  • oublie de prendre les médicaments, selon la posologie ;
  • décalage horaire trop important entre la prise de médicaments ;
  • non-respect du régime alimentaire approprié, s’il est nécessaire, en effet, l’alimentation peut avoir de multiples effets sur l’action des médicaments, à l’inverse certains médicaments peuvent diminuer certains aliments, et afin d’éviter ces conséquences indésirable, il faut adapter son traitement ;
  • non-renouvellement de l’ordonnance en temps voulu ;
  • la non-considération des rendez-vous réguliers, si c’est indispensable, avec le professionnel de santé.

Comment bien suivre le traitement médicamenteux ?

Pour se soigner, il est important de bien suivre son traitement jusqu’au bout. Une personne manquant d’observance est susceptible de mettre en péril son état de santé. L’observance thérapeutique se trouve dans le comportement du patient, vis-à-vis de sa prescription médicale. En effet, la rigueur du suivi du traitement s’évaluera par rapport :

  • à sa posologie,
  • à ses horaires de prise,
  • aux règles d’hygiène et de diététique,
  • au respect de la durée du traitement.

L’importance du suivi médical lors d’un traitement médicamenteux

L’automédication est fortement interdite pour se soigner, un suivi médical est important pour avoir les meilleurs résultats, soit la guérison, lors de l’apparition d’une maladie. Le suivi médical se justifie par plusieurs raisons et notamment par les caractéristiques même des médicaments.

     Pour prévenir les effets secondaires d’un médicament

Les effets secondaires, comme les vomissements, vertiges, somnolence, sont imprévisibles. Ils peuvent survenir, même, en respectant les dosages prescrits. En outre, les allergies font partie également des effets indésirables. En effet, certaines personnes réagissent, par exemple, à des antibiotiques comme la pénicilline, d’autres le sont vis-à-vis de l’acide acétylsalicylique. Cette réaction allergique ne se produit pas systématiquement, elle peut être immédiate, ou se déclencher plusieurs jours après l’ingestion du médicament. En plus, on ne sait pas à l’avance à quel médicament on est allergique.

     Pour gérer l’interaction médicamenteuse 

Tout d’abord, on parle de l’interaction médicamenteuse lorsque la prise d’une substance modifie l’effet l’un ou plusieurs autres principes actifs présents au même moment dans l’organisme. En effet, la situation se complique dans le cas où on est obligé de prendre plusieurs médicaments à la fois. Cela nécessite un suivi draconien, car, selon les spécialistes, le risque s’élève à 6 % quand on prend deux médicaments, il passe à 50 % avec cinq et à 100 % au-delà de dix. À noter que les personnes âgées, soumises à de multiples traitements, sont les plus exposées au risque cette interaction médicamenteuse.

     Pour anticiper les comportements du patient

En général, un traitement médical peut toujours faire peur, surtout lorsque le traitement est fait à durée indéterminée. C’est le cas des personnes atteintes de maladies chroniques telles que l’hypertension artérielle, les troubles cardio-vasculaires, le diabète. En effet, douter et s’inquiéter sont des phénomènes normaux, la raison pour laquelle il est important de dialoguer, de questionner, de communiquer avec le professionnel de santé.

     Pour connaître les compléments alimentaires

Ils contiennent des substances pouvant parfois interagir entre elles ou avec des médicaments. Il est important de signaler le professionnel pour le suivi du traitement.

     Pour gérer sa carrière sportive

Certains médicaments sont susceptibles d’interférer avec la pratique sportive. Atteinte des articulations ou des nerfs, douleurs voire lésions musculaires, baisse de la vigilance, vertige ou trouble de la vue …

     Pour suivre les maladies incurables

Certaines maladies sont encore incurables, en dépit du progrès médical. En effet, environ deux tiers des maladies, on ne dispose pas de traitement adéquat. De plus, en raison de l’évolution démographique, les maladies chroniques et les affections touchant surtout les personnes âgées telles que la démence, l’arthrose et les maladies cardio-vasculaires vont prendre de l’ampleur. Tous ces cas nécessitent vraiment des suivis à la loupe.

     Pour gérer les inconvénients des médicaments

Le premier grand inconvénient des médicaments, c’est que, des fois, ils soulagent les symptômes des patients sans les guérir. En effet, cela peut arriver que :

  • l’arrêt du traitement ramène à la case départ ;
  • les médicaments ne s’en prennent pas à la véritable cause, le problème reste entier et continu à exercer son effet néfaste sur la santé ;
  • bien souvent, il se rajoute à une liste d’autres médicaments, il n’est pas rare aujourd’hui que certains patients âgés avalent entre 20 et 30 pilules par jour, d’où le risque de toxicité de certains médicaments sur la muqueuse œsophagienne, ainsi que le problème des interférences médicamenteuses que l’on peut difficilement prévoir au-delà de trois produits associés.

Conclusion

En général, la prise régulière d’un traitement n’est pas toujours évidente. Mais il existe toujours différentes astuces qui peuvent aider les patients à respecter la prescription médicale, et bien suivre la prise de leur traitement. Le traitement médicamenteux fera l’objet d’un suivi régulier, pour son efficacité et sa tolérance. Dans tous les cas, il ne faut pas interrompre son traitement sans avis médical préalable.